Des fers à TOUT FAIRE

Les fers du chapelier

Les fers à tuyauter

Les fers à repasser les tapis de billard, les fers de tailleur et de corsetière

Avec les fers à glacer, caractérisés par un talon arrondi, une semelle bombée ou un relief, on obtenait la rigidité et le glacé que l’on connaît sur les cols, manchettes et plastrons …

Les instruments à défroisser les cravates, introduits à l’intérieur de celles-ci, permettaient de « donner un coup de fer » ou de vapeur.

Les fers de voyage : ils étaient peu encombrants, légers , bi-voltage, et pouvaient faire office de réchaud. Ici l’ingéniosité n’a pas de bornes.

Ces curieux fers dits « kabyle » se faufilaient à l’intérieur des manches, au fond de certaines coiffes, manches bouffantes ou autres endroits difficiles d’accès avec un fer courant.
A noter que la semelle est légèrement bombée.

Le fer à coque, en était l’instrument complémentaire.
Quant aux fers d’enfants, ils permettent d’imiter les gestes effectués par les grands.
Les accessoires ne manquent de charme et rappellent des scènes un peu oubliées.

Tout ceci ne représente qu’un petit échantillon d’une vaste variété d’instruments du « repassage sous toutes les coutures ».

Si vous voulez en connaître d’avantage, vous pouvez obtenir des livrets, des fascicules ou des études auprès de l’Association qui se fera un plaisir de partager des informations avec vous.

Merci de donner aux fers toute la place qu’ils méritent.